Ajouter/supprimer des disques sous Linux sans rebooter

Samuel Chevalley
30 juin 2016

Dans le monde de la virtualisation, après avoir ajouté un disque virtuel sur une VM Linux, il serait préférable qu’il soit reconnu sans avoir à rebooter.
Pour ce faire, identifiez le contrôleur SCSI (Par exemple 1:0, 2:0 ou 3:0 etc…). En effet, en ajoutant le disque, vous pouvez choisir l’ID du disque. Pour paralléliser le trafic et améliorer les performances, on peut choisir de mettre un disque sur un second contrôleur (1:x au lieu de 0:x). Exécutez ensuite la commande suivante ou hostX correspond à l’ID de votre contrôleur SCSI (host0 pour 0:x, host1 pour 1:x, etc..)

for i in /sys/class/scsi_host/host*/scan; do echo « – – – » >$i; done

 

On peut aussi supprimer un disque à chaud. Une fois que vous êtes sûr que votre disque virtuel a été libéré de toute contrainte, vous pouvez le supprimer de la configuration de la VM.

Toutefois, l’inode se référant au disque n’est pas supprimer par les vmware tools. Aussi, vous pouvez exécuter la commande suivante afin de le supprimer (dans l’exemple, pour retirer /dev/sda) :

echo 1 > /sys/block/sda/device/delete