Monitoring avec Nmon

Samuel Chevalley
26 février 2018

Nmon est un outil complet de monitoring live ou en trace pour IBM AIX et Linux. Nous allons ici nous intéresser au mode trace en utilisant l’analyzer pour nmon, un fichier excel avec des macros qui prend en entrée un ou plusieurs fichiers de trace nmon et permet d’obtenir des graphes.


 

Utilisation de Nmon

Nmon est disponible ici, il suffit de le lancer avec différentes options via cron ou at afin qu’il enregistre ce qu’il se passe sur le serveur sur une période donnée.

J’utilise nmon de la façon suivante :

nmon -f -t -s 5 -c 120 -m /chemin/ou/placer/la/trace

-f permet de faire en sorte que le fichier de sortie soit lisible sur Excel via l’analyseur (NMON Analyzer)

-t permet de faire afficher les infos TOP des process

-s correspond au temps écoulé entre deux refresh (dans l’exemple 5 secondes)

-c correspond au nombre de refresh a effectuer (dans l’exemple on veut des refresh toutes les 5 secondes pendant 10 min, donc 60secondes*10minutes/5par refresh = 120 refresh au total)

-m permet de dire dans quel directory se placer pour enregistrer le fichier trace

 

Analyser les traces enregistrées

Il faut récupérer les traces enregistrer sur le serveur et télécharger Nmon Analyzer ici. Il suffit ensuite d’ouvrir le fichier Excel téléchargé (en activant les macro lorsque c’est demandé) et aller sur le premier onglet « Analyser » et cliquer sur « Analyze nmon data » en sélectionnant le fichier trace.nmon. Enregistrer ensuite le fichier lorsque c’est proposé et voilà, il est maintenant possible d’analyser les données récoltées par Nmon.